In Morbihan, “it will be more and more complicated to eat at the restaurant on Sunday”

blocked

Reserved for subscribers

If tourist numbers were exceptional in Morbihan in 2022, bars, restaurants and hotels can no longer keep up due to the lack of staff and accommodation to accommodate them.

In Morbihan, 40% of staff needs have not been met, as in Quiberon, where bars and restaurants have lacked seasonal workers.

In Morbihan, 40% of staff needs have not been met, as in Quiberon, where bars and restaurants have lacked seasonal workers. | WEST FRANCE

  • Dans le Morbihan, 40 % des besoins en personnel n’ont pas été pourvus comme à Quiberon où les bars et restaurants ont manqué de saisonniers.
    Dans le Morbihan, 40 % des besoins en personnel n’ont pas été pourvus comme à Quiberon où les bars et restaurants ont manqué de saisonniers. | OUEST-FRANCE

Du soleil, plus de contraintes sanitaires, des touristes par dizaines de milliers, « la saison 2022 aurait pu être vraiment exceptionnelle mais elle l’a été un peu moins », regrette Bruno Kerdal, le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih 56) qui tient son assemblée générale, à Lorient, ce lundi 10 octobre 2022. Il constate que beaucoup d’établissements ont dû fermer des jours en semaine faute de main-d’œuvre, notamment en cuisine pour des postes qualifiés. La crise de personnel n’est pas nouvelle, mais elle s’est accentuée depuis le covid et les restaurateurs morbihannais paient cher l’adition.

Pourquoi n’arrivez-vous pas à régler ce problème de personnel ?

La première raison, c’est qu’il n’y…

You have 80% of this article left to read.

open-padlock This content is for subscribers only.

For immediate access, subscribe

1time free week

Subscribe to read more

Leave a Comment